Mails intelligents (vraiment intelligents) : une arme de guerre pour votre entreprise

Même s’il n’en est pas à ses débuts, l’emailing est une technique qui fonctionne. Ou plutôt : l’emailing est une technique qui fonctionne toujours, contrairement à ce que certaines mauvaises langues peuvent prétendre.
Rephrasons : l’emailing fonctionne s’il est correctement mis en place.

Comme vous le savez très certainement, la personnalisation est l’un des outils permettant d’augmenter les chances de conversion. Certains parlent d’e-mails intelligents.

Peu importe la terminologie utilisée, pour qu’ils soient « intelligents », justement, il s’agit de mettre un peu d’intelligence dans les e-mails personnalisables (et tant pis pour la répétition…). À terme, l’attention que vous porterez à vos e-mails garantira les résultats que vous en obtiendrez. L’équation est simple à comprendre.
Vous savez également que l’un des moyens de personnaliser les e-mails et d’utiliser le nom ou le prénom du destinataire. Certes, ce moyen fonctionne encore, mais ce n’est pas la seule technique à votre disposition. En réalité, c’est une technique très prévisible à laquelle les destinataires, même s’ils ne connaissent rien au marketing digital, sont aujourd’hui largement habitués.

D’ailleurs, vous n’êtes probablement pas le seul à utiliser la personnalisation dans les emails et, dans les boîtes de vos destinataires, les sujets comportant un élément de personnalisation se multiplient…
Comment faire la différence ? Comment se démarquer des autres, et surtout de vos concurrents ? Il s’agit de commencer par la collecte de données, matière première indispensable pour la personnalisation des emails. Avec des informations pertinentes concernant votre audience, la personnalisation peut devenir une véritable arme de guerre.

Il est temps de se pencher sur la personnalisation et sur l’art d’envoyer des mails (vraiment) intelligents, capables de générer des résultats optimaux. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, n’est-ce pas ?

Bonjour <Prénom> : une formule trop utilisée ?

Certes, chacun répond à son propre prénom. Depuis votre plus jeune âge, lorsque vous entendez votre prénom, vous tournez naturellement la tête (et tous ceux qui ont le même prénom que vous en font de même). Sur Internet et sur votre boîte mail, c’est exactement le même scénario. Lorsqu’un destinataire voit son propre prénom dans le corps du mail ou dans le sujet du message, il accordera nécessairement plus d’attention à ce qui est communiqué. Une étude menée par la Stanford Graduate School of Business indique que le simple fait d’ajouter le nom du destinataire dans un mail augmente les chances que ce dernier soit ouvert de 20 %, booste les ventes de 31% et réduit les désinscriptions jusqu’à 17 %.

Tout va bien dans le meilleur des mondes… les chiffres parlent d’eux-mêmes : la personnalisation est une technique qui fonctionne.

Alors, pourquoi s’en priver ?

C’est là qu’il faut regarder les choses de manière plus globale. Au fur et à mesure que l’emailing devient pratique courante dans les stratégies digitales des organisations, les destinataires s’y habituent. Cette pratique est comparable au message « Mangez cinq fruits et légumes par jour », qui a très probablement cessé de faire son effet sur la majeure partie de la population il y a bien longtemps. Mais c’est une autre histoire…
L’utilisation du nom ou du prénom dans un mail ou dans le sujet du message, si cela paraissait intéressant et innovant au début, n’a plus rien d’original. Même le Trésor Public utilise cette technique, c’est dire…
Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut vous en priver. Loin de là !
Y a-t-il moyen de faire mieux et de pousser la personnalisation un cran plus loin pour susciter l’attention de vos destinataires ? Examinons cela de plus près…

Tout commence par la collecte de données pertinentes

Votre stratégie d’emailing fonctionnera si les données sur lesquelles elle est basée sont pertinentes. En réalité, les données forment les fondations mêmes de votre stratégie de communication digitale. Il s’agit donc de récupérer des informations via des formulaires en ligne.

Lorsqu’une personne choisit de faire partie de votre liste en s’abonnant à votre newsletter, par exemple, il est possible de lui poser quelques questions supplémentaires, au-delà de sa simple adresse mail et nom / prénom. Selon l’activité de votre entreprise, pourquoi ne pas lui demander l’endroit où elle habite, sa date d’anniversaire, sa profession… ?

Inutile de produire des formulaires à rallonge… Il existe des outils intelligents permettant de récupérer des données… intelligemment. Spécialiste du marketing inbound, MyDigiCompany a choisi l’outil Hubspot, capable d’adapter les messages des entreprises au contexte de leurs cibles, sur la base de données fondamentales récupérées au fur et à mesure que les internautes naviguent sur le web.

Il est également intéressant de permettre aux utilisateurs de faire part de leurs propres préférences, de leurs propres choix, leur donnant un sentiment de contrôle sur les messages qu’ils reçoivent dans leur propre boîte mail. Par exemple, offrez-leur de ne recevoir des informations que sur l’un des nombreux sujets sur lesquels vous communiquez régulièrement, ou encore de déterminer eux-mêmes la fréquence des messages reçus.

La personnalisation des sujets des mails, parlons-en !

Tous les experts marketing vous le diront : le sujet est l’élément le plus important de l’e-mail. C’est celui qui détermine si oui ou non le message va être ouvert. L’outil Hubspot, par exemple, permet de donner à votre audience un sentiment d’estime et l’indication que votre contenu est pertinent pour eux. Il est possible, grâce à cet outil de marketing digital, de définir le genre de sujet auquel votre audience réagit le mieux. Une fois les tests A/B effectués, il est possible d’optimiser les taux d’ouverture et les taux de conversion.

La personnalisation des mails en mode Big Brother

Une étude conduite par MarketingSherpa indique que 39 % des responsables marketing avouent avoir recours à l’envoi automatique d’e-mails en fonction d’éléments déclencheurs et que cette technique est la plus efficace pour améliorer l’engagement par e-mail. Une autre étude, celle du cabinet Econsultancy, affirme que seulement 20 % des spécialistes du marketing utilisent le ciblage comportemental.

Il n’en reste pas moins que l’emailing comportemental présente bien des intérêts, les mails étant déclenchés par le comportement des clients qui interagissent avec votre site, vos produits ou vos services. En l’occurrence, du fait qu’ils sont automatisés, ces messages permettent de communiquer avec votre cible sans même avoir à y penser. Ils contribuent à convertir les internautes et à offrir de la valeur ajoutée aux clients existants. En somme, il y en a pour tout le monde.

Il est possible d’imaginer des centaines de scénarios afin de personnaliser les mails en fonction du comportement des internautes : accueillir un nouveau lecteur, réengager quelqu’un qui n’a pas donné signe de vie pendant un certain temps, vendre un produit particulier, etc.

En outre, ce type de technique permet de segmenter l’audience en temps réel et de cibler les destinataires en fonction de leur comportement et de leur choix, rappelons-le, évoluent avec le temps.

Les landing pages : pistes d’atterrissage pour les prospects, pistes de décollage pour les ventes

Si la personnalisation peut augmenter votre taux d’ouverture de manière significative, n’oubliez pas que l’objectif principal est de convertir les destinataires.
Il s’agit donc de leur offrir des pages de destination (les fameuses landing pages) cohérentes avec les messages envoyés. Le message contenu dans le mail devient alors un véhicule permettant de faire voyager les destinataires d’un point A (leur boîte mail) à un point B (votre landing page).

C’est sur cette même page que tout se passe, celle sur laquelle la conversion doit avoir lieu. Pour que votre landing page soit efficace, il faut qu’elle se rapporte aux clients ciblés et qu’elle s’impose comme une étape d’achat nécessaire. L’ajout d’un sentiment d’urgence sur les pages de destination fonctionne également très bien.
A propos de sentiment d’urgence…

La force de l’urgence dans les mails

L’ajout de paramètres comme la date et l’heure, dans un mail, n’est pas particulièrement difficile. Ces éléments sont particulièrement efficaces lorsqu’il s’agit de stimuler l’engagement des destinataires, dans le cadre d’offres à durée limitée par exemple.

Et pourquoi ne pas ajouter une dose supplémentaire d’intelligence à vos e-mails en rajoutant une couche supplémentaire en fonction du comportement du destinataire ? Ce dernier a reçu votre mail mais n’y a pas donné suite ? Recontactez- le quelques jours plus tard… Le destinataire a été jusqu’à la landing page mais n’a pas souhaité aller plus loin pour une raison ou une autre ? Peut-être pouvez-vous l’aider…

L’idée, ici, de ne pas vous résoudre à l’envoi d’un seul message, au risque de le voir se perdre dans les méandres de la boîte mail de vos destinataires. Il s’agit de rester présent afin de gagner en efficacité.

La personnalisation des e-mails est certainement le moyen le plus simple et le plus efficace d’acquérir de nouveaux clients, de fidéliser les clients existants et de convertir les prospects. Si vous utilisez la personnalisation, vous avez déjà une longueur d’avance par rapport à bon nombre de vos concurrents. N’est-il pas temps de la pousser un cran plus loin ?

L’équipe de MyDigiCompany vous accompagne pour la réussite de votre stratégie digitale. Et si nous parlions de votre projet ?

10-etapes-dune-refonte-reussie
Fermer le menu

Nat

Directeur Associé / Expert Hubspot
guillemets

Ce qui ne te tue pas te rend moins mort.

Ceinture noire multi-disciplines, star d’UX (désolé), adepte d’Hubspot et addict aux fonctionnalités utiles, il passe plus de temps à regarder Netflix qu’à côtoyer de vrais humains. Toujours prêt à dégainer sa caméra ou ses bonnes idées.

Le gif préféré de Nat

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Google

Thé ou café ?
Café (n’a jamais cru au thé, qui est finalement du jus d’herbe)

PC ou MAC ?
Anciennement MAC (et anciennement riche, donc)

CAC40 ou startup ?
Startup, parce qu’on dirait le nom d’un boys band

Beatles ou Stones ?
David Bowie

Picasso ou Rembrandt ?
Edward Hoper

Réseau social préféré ?
Tinder

nat
#netflix
#NBA
#hubspot
#domotique
#herniediscaledemerde

Arsène

Intégrateur Web
guillemets

Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Surnommé la maquina par le reste de l’équipe, Arsène percute rapidement, intègre les informations, les retient et travaille en autonomie au service des clients de l’agence. Passionné de foot et de poker, il est multi-casquettes et aime le montage vidéo et le travail artistique. Réservé et sensible, il aime les formes épurées et cherche à faire parler les images, apportant une touche de sensibilité très appréciée chez MyDigiCompany.

Le gif préféré d'Arsène

Mexico

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Google

Thé ou café ?
Café

PC ou MAC ?
MAC

CAC40 ou startup ?
Startup

Beatles ou Stones ?
Ninho

Picasso ou Rembrandt ?
Monet

Réseau social préféré ?
Instagram

arseneRond
#chicha
#jul
#modemachineactivee
#pastèque
#loquace
#kebab

Olivier

Expert SEA-SEO
guillemets

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !

Olivier est notre spécialiste ès Google. Recruté comme coach Google en 2015, il a gravi les échelons en travaillant pour le géant américain dont il connaît toutes les facettes. Aujourd’hui, Olivier fait usage de son talent et de son expérience pour faire grimper le référencement de nos clients et pour enseigner aux coaches Google, les bases du marketing digital. Insatiable et curieux, Olivier avoue son petit faible pour les ouvrages de formation en webmarketing, dont il a toujours un exemplaire sur sa table de chevet.

Le gif préféré d'Olivier

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Google ;)

Thé ou café ?
Café

PC ou MAC ?
MAC

CAC40 ou startup ?
Startup

Beatles ou Stones ?
Beatles

Picasso ou Rembrandt ?
Banksy

Réseau social préféré ?
Instagram

Olivier
#curieux
#passionné
#sportaddict
#toujours plus
#lesdictionscestlavie

Cyril

Développeur Back-End
guillemets

Si les ouvriers construisaient les bâtiments comme les développeurs écrivent leurs programmes, le premier pic vert venu aurait détruit toute civilisation

Bayonnais d’origine, Cyril est un développeur infatigable. Piqué par le virus informatique depuis son plus jeune âge, il va jusqu’au bout des choses, prêt à sacrifier ses weekends et ses soirées pour que … ça marche. Programmé pour durer, Cyril est à l’écoute des clients, prêt à rendre service. Et quand il s’autorise une courte pause en dehors des écrans, c’est sur son vélo qu’on le trouve, ou sur le canapé, devant un match de foot !

Le gif préféré de Cyril

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Qwant

Thé ou café ?
Thé, café, bières, whisky (sans glaçons, c’est ca qui rend malade)

PC ou MAC ?
PC….Apple c’est le Mal

CAC40 ou startup ?
Startup

Beatles ou Stones ?
Beatles, Stones et surtout Septic Flesh

Picasso ou Rembrandt ?
Rembrandt

Réseau social préféré ?
La vie ;)

Cyril
#randovélo
#larzac
#rocker
#php
#jaimepasparis

Alexia

Développeur Front End

100% des choses que l'on ne tente pas échouent

Médaille d’or du HTML et du CSS, elle dort, mange et parle en code informatique. C’est la seule à comprendre Inception et Linux. Multilingue des nouvelles techno, elle sait aller plus loin que la technique pour satisfaire nos clients.

Le gif préféré d'Alexia

Demi tour

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Google

Thé ou café ?
Thé

PC ou MAC ?
MAC

CAC40 ou startup ?
Startup

Beatles ou Stones ?
Stones

Picasso ou Rembrandt ?
Monet

Réseau social préféré ?
Pinterest

alexia
#labretagnecavousgagne
#chat
#maman
#matinale
#msRobot

Karine

Responsable Editorial

Un jour je trouverai les mots justes, et ils seront simples.

La rédactrice qui maîtrise les mots et le SEO. Notre maître Capello à nous. Ses jeux de 20h à elle ? Plancher sur vos textes et vos accroches. Ses punchlines rendent jaloux Orelsan.

Le gif préféré de Karine

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Comme vous voulez

Thé ou café ?
English breakfast.
Avec un splash of milk

PC ou MAC ?
PC avec l’ambition d’évoluer un jour

CAC40 ou startup ?
Start @ 40 !

Beatles ou Stones ?
Frank Sinatra

Picasso ou Rembrandt ?
Banksy

Réseau social préféré ?
Il n’existe pas encore… mais ça ne saurait tarder !

Karine Bach
#rire
#motus
#viensquejetecorrigeça
#attendsjaiuneidee
#maisouicestpossible

Franck

Fondateur

Rien de tel que des vacances ratées pour vous réconcilier avec une vie de labeur.

Le roi de votre ROI est aussi fanboy de Microsoft et de l’OM. Monter une agence qui respecte ses valeurs sur un coup de tête ne lui a pas fait peur. Papa dans la vie et au boulot, ce chef d’orchestre sait lever la voix quand d’autres baissent les bras.

Le gif préféré de Franck

dog

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Microsoft

Thé ou café ?
Café

PC ou MAC ?
Plutôt PC

CAC40 ou startup ?
SBF 250

Beatles ou Stones ?
Beatles

Picasso ou Rembrandt ?
Picasso

Réseau social préféré ?
LinkedIn

Franck Nabet
#grantatakan
#papa
#airpods
#sport
#presquechauve

Gabrielle

Manager de projet

On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.

Maniaque de l’organisation, elle aime passer son temps libre à tester de nouveaux outils, voyager et lire.
Après son passé d’ingénieur et de journaliste, elle gère aujourd’hui son domaine avec sagesse et passion.

Le gif préféré de Gabrielle

pinguin

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Google

Thé ou café ?
Thé (a quand même essayé le café une fois pour faire adulte)

PC ou MAC ?
Les deux en fonction de l’humeur

CAC40 ou startup ?
Startup

Beatles ou Stones ?
Brassens

Picasso ou Rembrandt ?
Picasso

Réseau social préféré ?
Les bars et resto

Gabrielle
#thé
#bouffe
#vélo
#recyclage
#ingénieur

Linda

Social Media Manager

La patience est un arbre dont la racine est amère, et dont les fruits sont très doux.

Fan d’automobiles et plus particulièrement de la marque Mercedes, Linda est une jeune femme qui casse les codes. Son code d’honneur : Toujours être de bonne humeur… ou presque ! Elle publie des stories Instagram plus vite que son ombre. Seule ombre au tableau : Ses goûts musicaux, mais nulle n’est parfaite.

Le gif préféré de Linda

Qui suis-je ?

Google ou Microsoft ?
Microsoft

Thé ou café ?
Thé

PC ou MAC ?
MAC

CAC40 ou startup ?
CAC40

Beatles ou Stones ?
Alicia keys

Picasso ou Rembrandt ?
Picasso

Réseau social préféré ?
Snapchat

Linda
#instagram
#tv
#filet-o-fish
#bronzage
#mercedes